Le bilan de compétence doit-il toujours aboutir à une reconversion professionnelle ?

 

Le bilan de compétences est un outil de développement personnel et professionnel qui permet d’analyser ses compétences professionnelles, ses aptitudes et ses motivations. Il vise à aider une personne à définir un projet professionnel ou un projet de formation. Cependant, il n’aboutit pas nécessairement à une reconversion professionnelle.

Que permet le bilan de compétence ?

Un outil de mise au point

Le bilan de compétence permet de faire le point sur sa carrière sans aucun doute, il permet en outre de faire le point aussi sur sa vie. Bien sur tout dépend de l’accompagnant mais c’est en cela que le choix de la personne accompagnante est important, même primordiale en fonction de votre objectif.

Le bilan de compétences permet d’aller au-delà des compétences professionnelles, emmène vers des réflexions plus profondes et observer ce qui se passe véritablement en soi.

Le bilan de compétence vient poser des questions sur des points durs, stratégiques, encombrants, limitants… il n’a pas de réponse établie, il invite à trouver ses propres réponses personnelles dans un espace dédié, sain et avec une écoute bienveillante.

Les croyances nous gouvernent

Le bilan va confronter la personne à elle-même, ses contradictions, ses paradoxes, ses besoins, ses envies, ses décision etc… ainsi le bilan vient appuyer sur nos croyances, nos limitations, nos jugements, nos préjugés et nos subjectivités intrinsèques.

Mais est-ce la réalité ou une simple possibilité dans un océan d’opportunités ? Vous avez la réponse car rien n’est jamais figé ni obligatoire. Ce sont vos convictions, vos valeurs, vos peurs qui vont vous inciter à prendre des décisions qui ne seront plus forcément en accord avec qui vous êtes aujourd’hui. Il y a un ajustement à faire.

Et le bilan de compétence peut être l’outil pour faire cet ajustement entre votre version antérieure et votre version actuelle. Il s’agirait même de venir accompagner un processus de cohérence pour se sentir alligné.

Observer les angles morts

Les angles morts, par définition, ils sont invisibles pour la personne concernée. Donc seul c’est souvent difficile voire impossible à faire. L’accompagnant, personne extérieure et expérimentée sur le sujet, pourra aiguiller afin de voir des choses cachées et invisibles pour vous. L’accompagnant a cette faculté de mettre de la lumière à ses endroits, les sortir de l’ombre et aller les découvrir avec vous. L’objectif ici c’est de se rendre compte de choses inobservables seuls qui permet de se positionner d’une autre manière et de voir les choses avec un nouveau prisme.

Le bilan de compétences peut permettre de regarder dans les angles morts et voir ce qui n’a jamais été vu, jamais voulu être vu et maintenant d’y consacrer du temps, d’observer vos mécanismes tant de défense que de protection.

En quelques sortes, c’est avoir une nouvelle grille de lecture des mêmes circonstances ou une nouvelle carte mieux détaillée. Ces détails permettront de se placer en observateur dans un premier temps, faire des constatations à un instant T.

Se responsabiliser face à son parcours de vie

Puis grâce à cette nouvelle carte, se responsabiliser. L’observation accompagnée permet de focaliser à certains endroits et de comprendre que toutes décisions choisies ou subies ont structuré le parcours de vie. Et que ces décisions forment un chemin plus ou moins sinueux, plus ou moins rapide, plus ou moins difficile. Que si la personne estime être victime de certaines décisions, ce qui peut être le cas, bien évidemment ce qui fera la différence c’est la manière dont elle réagit à cela.

Ainsi si elle est défaitiste, fataliste et dévastée, elle agira en victime c’est-à-dire qu’elle n’aura aucune action sur cette décision, la subira toute sa vie comme un fardeau.

Par contre si elle est prend du recul, observe, constate afin de trouver une solution, alors elle agira en responsable cela signifie que certes elle a subi une décision mais sa manière d’y réagir positivement la fera passer du statut de victime à responsable. Elle n’acceptera pas que cette décision guide sa vie et fera tout ce qu’elle peut, au niveau où elle en est, pour qu’au contraire celle-ci devienne un tremplin vers autre chose. Comme un nouveau départ, une nouvelle étape de vie ou une bifurcation de chemin non prévue.

Finalement cela revient à se rendre compte que les choix comme les non choix sont faits selon une structure qui nous est propre et construite depuis notre enfance par notre éducation, nos expériences de vie, nos constructions et nos structures internes. Que tout cela n’est que l’aboutissement de chemins inconscients.

Et que si nous mettons plus de conscience dans ces endroits flous cela permet d’y voir plus clair et de se repositionner dans cette vie créée à notre mesure avec nos connaissances et besoins du moment.

Généralement le bilan de compétence surgit à un moment où il y a un besoin de compréhension, de sens et d’alignement, très souvent comme une crise existentielle. Je préfère le terme d’un besoin de sens et de conscience.

Maintenant que convient-il de faire de toutes ces compréhensions ?

Le bilan de compétence : un outil de sens.

Ce bilan est le moment opportun pour prendre du recul et décider de nouvelles choses pour soi. Un outil de sens peut s’entendre de deux manières, le sens comme :

  • la « direction » = changement de carrière, de vie, de société, de poste, d’endroit etc… ou
  • d’« essence » = changement de vision de vie, de posture, d’environnement, de stratégie, d’objectif…

Cela peut être aussi un combo des 2 ou seulement un des deux.

Ici ce qui nous intéresse sera la seconde option.

Le bilan de compétence comme un outil qui va permettre de se repositionner dans sa vie telle qu’elle est sans avoir besoin de changer les conditions extérieures mais plutôt d’adoucir, modifier, réinterpréter les déterminismes internes afin de mieux vivre sa vie.

Ne plus se victimiser et décider

Partir de ce qui est et en faire une force. La vie est telle qu’elle est au moment du bilan de compétence ce qui va être intéressant c’est de faire le point et d’en prendre toute la responsabilité.

En pratique cela signifie de faire un constat factuel de la situation sans émotion seulement des faits.

Les choix et actions ont mené à cet endroit. C’est factuel c’est le constat.

Décider qu’à partir de cet état des lieux, la personne accompagnée va prendre la responsabilité de faire des choix conscients dès que cela sera possible pour elle et surtout dans les domaines qu’elle aura décidés. Tout ne sera pas parfait mais mieux adapté à cette nouvelle vie et cette nouvelle version d’elle-même plus alignée, en accord avec ses valeurs et objectifs de vie.

La vie s’en trouvera plus apaisée et mesurée, moins forcée et moins en contrainte bref avec une liberté recouvrée.

Accepter les points inchangeables pour le moment

Il y a un point à ne pas négliger toutefois c’est celui d’accepter qu’il y a des points névralgiques qui seront pour le moment impossibles à faire varier, cela le deviendra peut être plus tard mais pour le moment il faudra faire avec. Comment ? En adaptant sa vision, son discours intérieur, ses autres options et en faisant en sorte que ces choses aient un espace limité d’expression et ne viennent pas prendre tout l’espace vide ou libre.

Un espace limité où il sera possible de déposer, d’exprimer, mais aussi de stresser, de ruminer, de décharger sa colère etc… il sera vraiment important de veiller à cela jusqu’à ce que cela devienne une option de changement définitif. Ou encore jusqu’à prendre la décision que le changement tant attendu est peut être fantasmé. Se rendre compte que ce changement n’est plus forcément nécessaire tant la manière de fonctionner aura changé et permis de vivre avec une contrainte qui n’en est plus une. Qui est seulement un élément d’un mode de vie.

A cet endroit, c’est aussi accepter tous les évènements de la vie avec gratitude comme un accident, une maladie, un handicap : des évènements qui changent le cours d’une vie sans l’avoir demandé et dont souvent les personnes se seraient bien passées. Toutefois il est certain que l’acceptation de traumatismes sévères changent le confort de vie des personnes qui en ont été victimes. Elles passent généralement toutes par une période de colère, de deuil, de reconstruction et d’acceptation avec une nouvelle vision de vie et sans commune mesure à la première. Il y a plein d’exemples de personnes connues ou non qui se relèvent d’une maladie, d’un handicap et qui vivent leur meilleure vie alors pourquoi pas vous ?

Redessiner les contours de sa vie au regard de ses compréhensions

La vie n’est ni simple ni difficile, elle est ce que nous en faisons. Elle est un enchevêtrement de décision à chaque instant pour tout acte que nous faisons que ce soit de la décision de l’heure du lever le matin, de la tenue du jour, de la qualité des aliments dans l’assiette, d’aller au sport ou pas, d’appeler telle personne ou non, d’accepter une invitation ou la refuser, de dire non à une nouvelle opportunité etc…. Finalement nous passons notre temps à prendre des décisions tout le temps pour absolument tout alors prenons notre temps pour les décisions qui nous semblent primordiales et essentielles pour notre vie, notre sérénité, notre joie, notre sécurité, notre bonheur…

Décider c’est se redonner la liberté perdue inconsciemment en ne faisant plus de choix clair et éclairé. Quelques fois, il faudra se faire accompagner sur certains points par des personnes compétentes (coach, psy, thérapeutes…), l’essentiel étant de ne pas rester dans une situation subie.

Conclusion : à la découverte de vos trésors enfouis.

Donc finalement, votre métier, votre société, votre poste vous convient et ce qui ne convient plus c’est votre façon d’être au monde. Alors même en décidant de vous reconvertir, les problèmes seront toujours là. Le changement doit être plus profond et partir de vous. Votre positionnement et votre détermination vous permettra de rester au même endroit professionnellement parlant mais dans de meilleures conditions. Le bilan de compétence peut vous emmener dans des endroits encore insoupçonnés de vous-même et découvrir les trésors qui sommeillent en vous.

Pour plus de renseignement sur le bilan de compétence c’est ici.